Accord de 20 milliards : « c’est un investissement utile mais risqué  »...

Accord de 20 milliards : « c’est un investissement utile mais risqué  » selon Dansa Kourouma

0
PARTAGER
Dansa Kourouma Cnoscg

Dr Dansa Kourouma, président du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSC-G) affiche un scepticisme prudent face à l’accord passé récemment entre la Chine et la Guinée.

A guineetime.com qui l’a interrogé ce vendredi 08 septembre, il a déclaré: ‘’Nous saluons la nouvelle, mais nous redoublons de vigilance quant à la capacité de la Guinée à utiliser correctement ces ressources, mais aussi à la transparence des transactions. ‘’

Et Dr. Kourouma d’ajouter : « permettre à la Guinée de réunir les moyens essentiels et nécessaires pour son développement économique et social est une très bonne chose. Il faut reconnaitre que c’est un investissement grandeur nature qui a profité à certains pays mais qui a plongé d’autres pays dans le désespoir et dans le chaos total. Donc, les investissements chinois ne sont pas accompagnés le plus souvent d’emploi. Parce que c’est la main d’œuvre chinoise qui est transportée au niveau local et c’est la capacité de gestion du pays qui permettra naturellement de booster et de promouvoir de l’emploi et de croissance pour le pays et pour le bénéfice de la génération actuelle et future. alors, je m’inquiète sur la capacité de gestion de la Guinée de cette manne financière dans un pays où l’architecture financière en matière de gestion financière budgétaire est très fragile contrairement à d’autre pays .Un pays où la corruption est à un seuil inacceptable, un pays où les institutions en charge de lutter pour la moralisation de la gestion publique sont fragiles et ne parviennent pas du tout à jouer leurs rôles, et un pays où malgré la richesse, l’on baigne encore dans un désespoir total. Mon point de vue c’est que c’est un investissement utile mais très risqué pour le pays. Et, j’attends que le document cadre soit soumis à l’appréciation de l’assemblée nationale et j’attends aussi d’entrer en possession de ce contrat avant de me prononcer et donner la voix ou la position de notre institution en connaissance de cause. Pour l’instant, c’est un effet d’annonce, les documents contractuels ne sont pas encore à la portée du public, nous avons déjà ouvert les investigations pour trouver la clause contractuelle, et cette analyse nous permettra de faire des recommandations et de nous positionner conséquemment. Mais en tout état de cause, la bauxite non exploitée c’est de la poussière ça va se transformer en autre chose et ça ne profitera pas aux générations actuelles ni futures. Parce qu’il ya une question d’évaluation de la qualité du coût de matière première mais la Guinée doit se doter de l’architecture et des infrastructures nécessaire pour le développement économiques sans bailler le pays à une puissance étrangère. Donc, je suis divisé entre la quête des ingrédients nécessaire pour le développement économique de mon pays et la fragilité institutionnelle qui va exposer le pays à des problèmes de gestion financière qui ne profitera pas à la génération actuelle, donc j’ai beaucoup plus peur qu’enthousiaste par rapport à cet investissement, mais qu’à cela ne tienne ceux qui l’ont négocié c’est avec beaucoup de courage mais le pays a besoin d’une stabilité institutionnelle, d’une nouvelle forme de gouvernance pour que ces ressources puissent profiter aux générations et actuelles et futures’’.

Naby Laye Diallo

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire