Labé : des présumés bandits présentés à la presse !

Labé : des présumés bandits présentés à la presse !

0
PARTAGER

Dans l’après-midi du vendredi 25 Août 2017, le corps sans tète de la vieille Djouhe Bhoye Diallo agée d’une soixantaine d’années a été découvert au secteur Fello dans le district de Garki ,sous préfecture de Popodara.

Cet assassinat avait suscité beaucoup d’indignations dans la préfecture de Labé et ailleurs. Mais l’ouverture d’une enquête par les services de sécurité a permis de mettre mains sur trois présumés assassins .C’est ce mardi 29 Août 2017 que ces présumés meurtriers ont été présentés à la presse. Parmi eux, le  le présumé cerveau du groupe, Amadou Sadio Diallo agé environs d’une trentaine d’années vivant en guinée Bissau qui a avoué que c’est lui qui a mis un terme à la vie de la vieille Djouhe Bhoye Diallo ,l’un de ses amis qui répond au nom de Mamadou Aliou Diallo et son propre père Mamadou Alpha Diallo ont été présentés aux médias locaux.

Le père du principal suspect lui même inculpé par son fils a expliqué en ces terme « moi même qui suis le père d’Amadou Sadio lorsque nous nous sommes rencontrés le jour même de l’assassinat ,j’ai eu des soupçons à son égard. Ainsi je l’avais appelé mais automatiquement il a pris la fuite. Mais pour ne pas avoir de problèmes avec sa mère qui prend à chaque fois sa défense je n’avais pas voulu l’inculper sinon ma femme allait dire que je n’aime pas mon fils.Dieu a fait que la tête de la défunte a été retrouvée près de sa maison ,ensuite j’ai dit à nos voisins d’aller l’interpeller puisqu’il était sur le point de se retourner en Guinée Bissau« . Après avoir été bombardé par des questions ,le suspect numéro un a fini par avouer son crime odieux. Avant d’être mis aux arrêts il s’était rendu chez les sages du secteur fello pour leur demander pardon .De la sûreté urbaine de Labé, les trois présumés assassins vont être transférés à la justice pour être situés sur leur sort.

Aissatou Diallo pour guinée Time

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire