Elections locales apaisées : Le PNUD et SFCG optent pour...

Elections locales apaisées : Le PNUD et SFCG optent pour la sensibilisation

0
PARTAGER
Les électeurs lors des législatives
Archives

Conakry, Guinée : En marche vers les élections locales en Guinée, au moins 28  théâtres participatifs ont été réalisés dans les préfectures de Labé et Pita au Foutah Djallon et,  en Haute-Guinée, précisément à Kankan et Siguiri.

Ces séances publiques de sensibilisation avaient pour but «de véhiculer les messages de paix, de cohabitation pacifique et du choix responsable lors des prochaines élections communales et communautaires en Guinée »

C’est le système des Nations-Unies à travers le PNUD et l’ong Search for common Ground (SFCG) qui financent et réalisent ce projet.  Il est intitulé : «Choisissons nos élus locaux dans la paix».

Au compte de ces quatre préfectures, plus de 1.000 citoyens ont été directement touchés dans les quartiers populaires de Labé, Pita, Kankan et Siguiri.

 A Labé, du 26 au 30 Avril 2017, selon les organisateurs, « Ces activités se sont déroulées dans deux quartiers populaires de Labé, à savoir Daka 1 et Madina –et- avaient pour thème le choix d’un bon candidat. Elles ont mobilisé au total, environ 606 personnes dont 208 femmes. »

Puis du  22 Mai au 02 Juin 2017, quatre théâtres participatifs –furent organisés- à Kankan et quatre à Siguiri.

« Ces théâtres qui ont regroupé au total environ 1620 personnes dont approximativement 600 femmes, ont eu lieu dans les quartiers suivants : Kankan koura, Baloni, Briquiterie et Batè Nafadji à Kankan et Pombada, Djoma, Bouré gare et Bananikoro à Siguiri » note un cadre de SFCG dans le rapport.

« Au début, l’adhésion des communautés a manqué dans la réalisation de ces théâtres participatifs. Mais au fur et à mesure, les citoyens se sont intéressés et n’ont pas manqué d’exprimer leur joie. Nous avions eu des jeunes engagés comme participants et aussi des élus à la base » affirme à GuinéeTime Pascal Tamba Koundouno de la Troupe de Théâtre de Kankan.

« Ils  croyaient au début que nous étions venus pour la campagne électorale. Mais en regardant les scènes et comprenant les messages développés, il y a eu du monde. C’était spontané, on ne forçait pas les gens à venir. Mais les 100 sièges que nous déposions, étaient vite remplis et les gens étaient arrêtés » poursuit cet artiste.

A l’en croire, avec ces numéros de théâtre participatif, les citoyens de Kankan ont compris « l’élan dans l’organisation des élections locales »  prochaines. Aussi,  elles sont sensibilisées à faire le bon choix de leurs élus dans la paix.

 «La mobilisation, la participation active des personnes ayant pris part aux différentes activités, ce, malgré la pluie et le jeun » reste un point de « succès » lit-on dans le rapport de ce projet mis en œuvre par  l’ong SFCG et financé par le PNUD.

« Les participants aux théâtres participatifs ont fait des recommandations. Ils  demandent plus de représentations  à Labé. Il y a beaucoup de quartiers et de sous-préfectures qui n’ont pas été touchés » réagit le chef CECOJE de Labé, Thierno Souleymane Diallo.

Ce jeune salue d’ailleurs «l’engouement, la motivation des participants qui apprécient le niveau du débat et le fait qu’on leur donne la parole. Chose inédite ».

Diallo note qu’après ces activités, « l’esprit est marqué par la paix » dans sa ville natale, Labé.

En termes de perspectives, ce projet  mis en œuvre  par l’ong SFCG et financé par le PNUD, prévoit dans chacune des 4 localités  4 théâtres participatifs au départ et 4 supplémentaires à Kankan et à Labé.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire