Le monde du Football pleure le décès d’un Guinéen

Le monde du Football pleure le décès d’un Guinéen

0
PARTAGER

Depuis sa tendre enfance, il a vécu le football et cela jusqu’au dernier souffle de sa vie. Lui qui a passé sa vie derrière le cuir rond et les grands de cette discipline n’est plus. Il a rendu l’âme cette semaine. Lui, c’est Amadou Diallo qui a marqué les esprits du football depuis des lustres.

Beaucoup se souviennent de lui et se souviendront de lui durant de très longues années. Tout en présentant toutes nos condoléances à la famille du football mondial et celle de la Guinée en particulier, nous invitons à lire ce témoignage de son neveu et protégé, Amadou Kaba.

«Amadou Diallo était un passionné de football depuis tout son enfance. Il a suivi le Hafia FC dans toutes ses épopées au point d’en devenir la mascotte.

Les Maitre Naby Camara, Beckenou et Petit Sory s’en souviennent. Son amour pour le football était incommensurable. Partout où il est passé, a grandi, il transportait cette passion dévorante et la faisait grandir avec lui.

En France ou il a vécu après sa jeunesse, cette passion a muri, il a vécu son rêve en intégrant le gotha du football européen et mondial.

De Marseille des années 90 où il fut de ceux qui soulevèrent la coupe des coupes du PSG au temps de George Opong Weah ou encore Bernard Lama qu’il côtoyait régulièrement, il vibrait football.

Maitrisant petit à petit les rouages du football, il fut celui qui introduira Bruno Bangoura auprès de Blatter (Ndlr, ancien président de la FIFA) la toute première fois et cela sans audience. Ce dernier dira souvent de cet homme qu’il était bon, gentil et loyale. Il côtoya les sommets de l’administration du football et de sa collaboration avec l’ancien dirigeant Bin Hammam, le premier projet goal destine à la Guinée fut octroyé, de même que le partenariat académique entre la Fifa et l’Université Cheikh Anta Diop à Dakar au Sénégal, premier du genre dans le monde.

Son rôle de consultant auprès du comité d’organisation de Qatar 2022 fut d’une grande importance dans l’obtention de l’organisation de la coupe du monde.

Tout au long de son parcours, on le décrit comme un homme pieux doté d’une grande honnêteté, simplicité, fraternel, amical, et totalement désintéressé par le matériel et l’argent. Et surtout un homme rare chez qui, le patriotisme gardait tout son sens.

Pour preuve, jusqu’à ces derniers instants sur son lit, il pensait à la Guinée, en essayant de rapprocher l’administration du football mondial et les dirigeants guinéens. Il aura vécu sa passion jusqu’au dernier souffle. »

Repose en Paix

Sega

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire