Santé : vers la construction d’une nouvelle pharmacie centrale à Coyah !

Santé : vers la construction d’une nouvelle pharmacie centrale à Coyah !

0
PARTAGER

Le 3 août 2017, la salle de conférence du Ministère de la santé a servi de cadre de restitution de l’Etude du projet de construction d’une nouvelle pharmacie centrale à Coyah.

Le Dr Abdourahmane Diallo, Ministre de la santé qui a présidé la réunion a tout d’abord salué la forte présence des cadres du département, des partenaires au développement, des acteurs du secteur de la santé et des consultants internationaux. M. le Ministre a rappelé les principes de base qui ont été définis pour ne pas bricoler le travail. Il s’agit bien de la construction d’une centrale d’achat qui répond aux normes internationales. Grace à l’appui du chef de l’Etat, les nouveaux dépôts de la PCG seront construits dans la préfecture de Coyah sur une superficie de 8.500m² avec une capacité de stockage plus grande a-t-il précisé.

Le Conseiller politique sanitaire président du projet est revenu sur le sinistre que la Pharmacie Centrale a connu le vendredi 16 juin 2017 quand un incendie s’est déclaré causant d’importants dégâts matériels. Il a relaté le processus qui a conduit au recrutement d’un consultant international et les raisons d’associer un architecte à l’étude.

Le consultant avec plus de 15 ans d’expérience en Afrique dans ce domaine a défini le WiB (Warehouse in Boxe) qui se traduit par « Entrepôt préfabriqué ». Il a restitué l’Etude à travers une brillante présentation, décrivant techniquement la fondation, les charges, la fonctionnalité avec une capacité de 6336 palettes sur 9124m² ajustable à 6 niveaux. L’entrepôt est composé de blocs, d’un bloc de bureau, d’une cantine, de vestiaires, etc. Une alimentation au système solaire avec 2 générateurs de secours. L’entrepôt sera équipé d’un système de sécurité et de contrôle d’accès biométrique, de la vidéosurveillance avec une capacité d’enregistrement, des détecteurs de fumée munis d’alarme sonore et de détection infrarouge.

Cependant Il a aussi ressorti le risque lié à la présence d’une nappe d’eau élevée pour la fondation et les défis associés au projet dans le choix entre un projet de base exécuté par une prestation locale, celui piloté par un chef de projet ou d’un projet clé en main.

Le consultant a décliné les prochaines étapes du projet à savoir : la mobilisation des ressources par le Ministère de la santé et la PCG ; l’élaboration du Mémorandum d’accords par les parties prenantes ; l’engagement des partenaires sur les éléments du projet, etc.

L’architecte a présenté en 3D le projet de construction de la nouvelle pharmacie centrale d’achat avec toutes ses composantes, les facilités d’accès, les points de contrôle et de sécurité.

Des éléments de réponse et des contributions ont été apportés au cours des débats par les consultants, les participants et M. le Ministre pour plus de clarification.

Le Directeur de la Pharmacie Centrale de Guinée (PCG) a expliqué l’importance et les avantages d’un tel projet pour notre pays avant de faire un plaidoyer pour l’engagement du gouvernement et des partenaires à soutenir le projet.

Les partenaires techniques et financiers CRS, UNICEF, UE, CNLS, FM, etc. largement représentés avec en tête leur chef de file, le Représentant de l’OMS en Guinée, ont montré la volonté de soutenir et d’accompagner la mise en œuvre de cet projet important pour le pays.

Enfin le Ministre de la santé a rappelé que le système de santé communautaire et la construction de la PCG à Coyah constituent nos priorités et font parties des objectifs prioritaires du Chef de l’Etat, Président de la République. Il a remercié les partenaires pour leur accompagnement du système de santé et leur forte mobilisation dès que s’est déclaré l’incendie le 16 juin 2017 dans les magasins de la Pharmacie Centrale de Guinée.

Il nous reste plus qu’à se mettre ensemble et travailler pour la réalisation de cet important projet a conclu le chef de département de la santé.

Le Conseiller Communication
Ministère de la santé

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*