Lutte contre le blanchiment des capitaux criminels : les assujettis mieux outillés

Lutte contre le blanchiment des capitaux criminels : les assujettis mieux outillés

0
PARTAGER

Conakry le 20 juillet 2017- Le Ministère en charge de la Formation Professionnelle, en collaboration avec le Ministères de la Justice et le centre national de traitement des informations financières (CENTIF), a bouclé hier à Conakry, son programme de formations et de sensibilisations des assujettis sur la lutte contre le blanchiment des capitaux criminels et le financement du terrorisme.

Ayant pour leitmotiv d’harmoniser les efforts des parties concernées, pour mieux lutter contre ce fléau, ce programme était essentiellement axé sur trois points qui sont :
– La mise en place d’un dispositif légal et performant pour lutter contre le phénomène de blanchiment d’argent et du financement du terrorisme ;
– Le Renforcement de capacités des assujettis ;
– et la mise en place d’une stratégie de sensibilisation pour encourager la bancarisation des ressources.
Après quatre jours d’intense travail et d’échanges extrêmement fructueux, les participants dont la voix a été portée par Paul Athée, ont remercié les organisateurs pour la qualité et la pertinence des informations qui ont été transmises. En outre, ils se sont engagés à mettre en œuvre les connaissances acquises au compte de cet atelier.
Prenant la parole, le Directeur Général de l’Office National de Formation et de Perfectionnement Professionnel (ONFPP) s’est félicité d’avoir été associé à ce programme. Lucien Guilao a tenu à remercier par la suite les départements qui accompagnent ce projet.
A son tour, le président du Centre National du Traitement des Informations Financières (CENTIF), a quant à lui, invité les assujettis à coopérer d’avantage pour une lutte mieux organisée contre le blanchiment des capitaux criminels et le financement du terrorisme.
Pour terminer, le Gouverneur de la Banque Centrale, qui a présidé la rencontre, a déclaré que l’enjeu de cette lutte n’est pas qu’économique ou politique, mais morale. Louceny Camara, a rassuré les participants que son institution assumera toutes ses responsabilités dans l’application des pratiques de lutte contre le blanchiment d’argent criminels et le financement du terrorisme.

Les participants ont eu droit à un satisfecit et une Déclaration d’Opération Suspect(DOS).
La Cellule de Communication du Gouvernement

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*