La Chine, 2 ème destination des étudiants africains (Officiel)

La Chine, 2 ème destination des étudiants africains (Officiel)

0
PARTAGER
Liu Ying est Directrice de la Division « Afrique » aux AE-Chine

Depuis Beijing, Chine : La Chine, la capitale et ses provinces, est devenue une destination prisée de la part des jeunes du continent africain  à la recherche du savoir.

Le ministère chinois des Affaires Etrangères note une hausse du taux d’inscription des africains dans plus de 3.000 universités que compte ce pays.

En 2017, le nombre de ces étudiants  africains venu pour des études en Chine est passé à 50 000, explique à la presse africaine à Beijing, Mme Liu Ying, directrice du Département de la « Division Afrique » du ministère chinois des Affaires Etrangères.

Mme Ying a présenté devant plus de cinquante journalistes africains présents à Beijing, une communication portant sur « les relations diplomatiques sino-africaines.

Lire ici : Des journalistes guinéens en Chine

Rappelant le Sommet entre l’Afrique et la Chine en 2015 à Johannesburg, cette diplomate chinoise a rappelé que son pays avait décidé à l’époque de « fournir 30.000 offres de formation » aux étudiants africains.

De ce forum, Mme Ying insiste qu’il est « l’organe le plus efficace dans le monde entier. Au lieu des annonces, l’Afrique a besoin du concret, de l’investissement direct. Et c’est ce qui fait la Chine ».

Les relations sino-africaines sont arrivées au haut niveau, estime-t-elle, citant la signature de 63 contrats entre l’Afrique et la Chine, et dont le montant atteint les 18 milliards usd.

« La place de la Chine en Afrique »

Mme Liu Ying a également annoncé dans son intervention le projet chinois de financement de 60 milliards usd d’investissement en Afrique. A l’en croire, 5 milliards usd seront donnés en subvention avec un taux d’intérêt de 0 pour cent pour la période 2016-2018; 35 milliards usd en terme de prêts avec des conditions  favorables et 20 milliards usd en terme de Fonds de développement.

« L’Afrique connait un recul au niveau des infrastructures, de l’eau, de l’énergie…L’Afrique manque de formation -pour les ressources humaines-, l’Afrique manque de capitaux efficaces pour son développement…C’est ce qui explique la place de la Chine en Afrique », justifie la directrice de la Division Afrique du ministère Chinois des Affaires Etrangères.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*