Beijing : des journalistes guinéens à l’école de la coopération sino-guinéenne!

Beijing : des journalistes guinéens à l’école de la coopération sino-guinéenne!

0
PARTAGER
Des journalistes guinéens très intéressés à découvrir les réalités chinoises

Beijing, China : Une cinquantaine de journalistes de la presse nationale et des fonctionnaires en charge de l’information sont  en Chine. Ils prennent part à un séminaire de formation dans le domaine de l’information et de la Communication.

La cérémonie d’ouverture des travaux de ce séminaire a été marquée par trois discours. Ceux de la directrice du centre de formation du groupe de publication internationale de Chine Zhao Lijun, de son adjoint Li Hengtian et du porte-parole des participants, Alhasane Souaré directeur général du quotidien national guinéen, Horoya.
Organisé par le ministère chinois du Commerce à travers le centre de formation du groupe de publication internationale de Chine, le présent séminaire vise à renforcer les relations de coopération sino-guinéennes.
Au cours de la cérémonie d’ouverture, le directeur adjoint du centre de formation du groupe de publication internationale de Chine (CIPG) a pris la parole pour planter le contexte avec à la clef, le programme du séminaire. Le programme est structuré autour de trois parties: les conférences; les échanges avec les professionnels des médias chinois; et les visites de terrain de plusieurs rédactions et sites culturels à travers Beijing et provinces.
Après Li Hengtian,  Alhassane Souaré sera invité à livrer le mot des participants. Ainsi, au nom des participants, il a dit toute la satisfaction des participants à l’endroit des gouvernements guinéen et chinois pour l’occasion qu’ils leur offrent d’être imprégnés des relations sino-guinéennes et de les promouvoir au bénéfice des peuples guinéen et chinois.
Alhassane Souaré a rappelé dans l’occasion, pêle-mêle, quelques fleurons de l’amitié sino-guinéen. Telles la radiodiffusion télévision de Koloma.  Le porte-parole des participants a défendu avec insistance la thèse qui voudrait que les outils de l’information et de la communication soient au service du développement de nos pays.
Alassane Souaré s’adressant à l’assistance
« Aujourd’hui, la Chine a beaucoup à partager surtout dans le domaine des nouveaux médias où sont friands les jeunes journalistes présents à cette formation », rappelle-t-il.
« Les réalités de la Chine décrites en Guinée peuvent servir à développer le pays » insiste le directeur général du quotidien national Horoya.
La formation des jeunes, a-t-il poursuivi, est une priorité pour le gouvernement du Pr Alpha Condé, lequel l’a réitéré lors de sa visite officielle en Chine du 26 octobre au 5 novembre 2016.
Pour sa part, la directrice du centre de formation du groupe de publication internationale de Chine a mis en exergue la solidité des relations sino-guinéennes. Elle a rappelé que la Chine a établi ses relations diplomatiques avec le 04 octobre 1959.
La directrice Mme Zhao est à gauche
La Guinée devenait ainsi le premier pays africain à établir les relations diplomatiques avec la Chine. Depuis les deux peuples et gouvernements travaillent  à les raffermir davantage.
Zhao Lijun espère qu’ensemble, les attentes du séminaires seront comblées.
A suivre !
Depuis Beijing, Ismaël Camara
Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*