Mamou : Damantang lance les travaux de la 3eme convention des chefs...

Mamou : Damantang lance les travaux de la 3eme convention des chefs d’établissement

0
PARTAGER
Damantang METFPET à gauche

Le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail Damantang Albert Camara, en compagnie des cadres de son Département a lancé ce vendredi 30 juin les travaux de la troisième convention des chefs d’établissements de l’ensemble des écoles de formation professionnelle et technique du pays dans le but de préparer la rentrée prochaine.

Cette convention de partenariat entre le département de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et l’ensemble des chefs d’établissements du secteur qui se tient à Mamou du 30 Juin au 01 Juillet, est un véritable cadre d’échange entre les différents acteurs évoluant dans ce domaine d’enseignement. Ces échanges permettront durant ces deux jours d’une part, de statuer sur le suivi et évaluation de la deuxième convention des chefs d’établissements et de faire un diagnostic de la situation afin de situer les points qui ont marché et ceux qui n’ont pas abouti. Et d’autre part, de faire une projection sur la rentrée prochaine en prenant toutes les dispositions possibles pour sa réussite.

Partant de là, la cérémonie d’ouverture de cette troisième convention a connu la participation de toutes les autorités administratives préfectorales de Mamou, mais aussi de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Ainsi, l’honneur est revenu au Directeur Régional de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle de Mamou Mamadou Barry de souhaiter la bienvenue à l’ensemble des chefs d’établissements et cadres de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Au cours de sa brève intervention, Mamadou Barry dira que la tenue de cette convention à Mamou, dans sa région, constitue un réel motif de satisfaction car dit-il, la réussite d’une année scolaire dépend de sa préparation. Par ailleurs, il a invité tous les participants à s’approprier des contenus de cette rencontre. Il a terminé en remerciant tous les partenaires qui se sont associés pour la réussite de cette rencontre.

Du côté des autorités préfectorales de Mamou mobilisées autour de cet événement, c’est une véritable satisfaction d’abriter une si grande rencontre autour de l’enseignement technique et la formation professionnelle. Ainsi, au nom du Gouverneur de la région administrative de Mamou, Bernard Mara Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Mamou a souhaité la bienvenue à tous. Il a ensuite rappelé que cette rencontre s’inscrit en droite ligne avec les idéaux du Président de la République qui œuvre inlassablement à qualifier davantage le niveau de l’enseignement en général, et de l’apprentissage technique et professionnel en particulier. Pour finir, il s’est dit rassuré de l’issue de cette troisième convention des chefs d’établissements qui sans doute, dira t-il, aura un impact positif sur la formation et le niveau des apprenants car elle permet de former les enseignants formateurs du secteur.

Dans la continuité de la cérémonie inaugurale de cette troisième convention des chefs d’établissements, la parole est revenue au Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail Damantang Albert Camara de se prononcer sur le caractère que revêt la tenue d’une telle rencontre. Damantang Albert Camara, dans son franc parlé a interpellé les différents chefs d’établissements et cadres du département sur les défis de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Pour lui, l’organisation de cette troisième convention répond à un souci technique et pratique qui nécessite que l’ensemble des cadres de ce secteur d’enseignement se mettent d’accord sur ce qui va être fait, et surtout comment le faire. Plus loin, il dira que cette troisième convention est un rappel et un échange entre les différents acteurs de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, car la solution à tous les problèmes auxquels le département est confronté, se trouve déjà dans les textes et archives du département qu’il faudra peut-être adapter. Damantang Albert Camara a invité les cadres du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail à améliorer le fonctionnement du dispositif déjà existant avant d’en proposer de nouveaux, comme pour dire qu’il ne s’agit pas de réinventer la roue.

Le but de cette convention estime t-il, est de tirer la maximum du potentiel existant, il a de ce fait invité tous les participants à s’impliquer davantage dans les débats pendant ces deux jours, pour que toutes les recommandations qui en découleront soient mises en œuvre.

Il a notifié que l’enseignement technique bouge et que la formation professionnelle avance, la preuve est que plusieurs projets sont en cours de réalisation pour qualifier le système d’enseignement à travers la construction de plusieurs écoles des arts et métier ainsi que des centres de formation professionnelle dont deux à Mamou. C’est sur ces mots que Damantang Albert Camara a déclaré ouverts les travaux de la troisième convention des chefs d’établissements de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

La cérémonie a pris fin par des prière et bénédictions faites par le Secrétaire Régional des affaires religieuses de Mamou.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*