Page Noire : Avec le RnB, Dioumessy voyait grand comme Soul Bangs »...

Page Noire : Avec le RnB, Dioumessy voyait grand comme Soul Bangs » (Proche)

0
PARTAGER

Conakry, Guinée : Yamoussa Dioumessy, ce jeune artiste mort hier  en compagnie de cinq autres amis dans un accident de la route à Kouroussa, en partance pour Kankan, a été inspiré musicalement par Soul Bangs, le dernier lauréat du Prix RFI Découvertes.

La Guinée pleure aujourd’hui, en ce mois saint de ramadan, six de ses fils, foudroyés par la mort dans un accident de la route dans Saraya (Kouroussa), en Haute-Guinée.

Le dernier selfie…Comme pour nous dire au revoir

 Ce groupe du label «Force Tranquille Musique » se rendait à Kankan où Dioumessy, le jeune artiste RNB, devait se produire le jour de la fête de ramadan. Dieu en a décidé autrement. Ces jeunes reviennent le plus tôt que prévu dans des cercueils à Conakry qu’ils ont quitté mardi dans l’après-midi.

La famille Dioumessy fait savoir que «le Ministère en charge de la Culture a pris en charge » le transfert des dépouilles de Kouroussa à l’hôpital national Ignace Deen jusqu’à leur inhumation demain vendredi au cimetière de Cameroun.

«Qui était le jeune artiste Dioumessy »

 Souleymane Dioumessy, le grand frère du défunt artiste, est un homme connu dans le milieu du hip-hop guinéen. Il se souvient que son jeune frère, né en 1993,  «calme et respectueux », a été influencé par la musique de Soul Bangs. En ce moment, lui-même jouait le rôle de «Manager » de l’actuel détenteur du Prix RFI Découvertes ».

«Pour l’amour de Soul Bangs, il s’est lancé dans la musique. Il a vraiment aimé Bangs et voulait faire comme ce dernier » se rappelle le grand frère Dioumessy.

Cette révélation explique assez de choses dans la démarche artistique de feu Dioumessy. Comme Soul Bangs, il choisit la veine RnB pour exercer son art. Si Soul Bangs est «le boss du RnB », feu Dioumessy lui, se fait appeler  le « Lord du RNB ».

Lord est un titre honorifique anglo-saxon qui signifie « seigneur ». Il est notamment utilisé pour désigner un membre de la Chambre des lords, la chambre haute du Parlement du Royaume-Uni.

Ce qui confirme cette affirmation du Manager Dioumessy, le grand frère. «Il voulait même  dépasser Soul Bangs ».

«Il me l’a dit mais au début je ne l’ai pas cru. Quelques temps, par le passé, je l’avais même négligé pour jauger sa volonté à s’inscrire dans la lignée de grands artistes, en n’abandonnant jamais. Son talent m’a surpris par la suite », nous confie le grand-frère.

Occupé  à manager des artistes de renom,  le grand-frère a confié  «The lord Dioumessy » à un jeune manager, Gouadada. Ces deux jeunes ont visiblement le même destin : morts ensemble dans la même voiture, dans un même accident.

Amoureux de l’informatique, feu Dioumessy a fait des études universitaires, le MIAGE, entre l’université Koffi Annan  et l’université Barack Obama à Conakry.

Ce jeune artiste au talent reconnu que le destin enlève à notre affection, a remporté le premier prix du Concours de musique organisé l’an dernier par la télévision «Evasion Guinée » dans sa catégorie «RnB ».

Selon l’ancien manager du groupe «Black Muslim », feu Dioumessy devait rallier la capitale sud-africaine, «dans ou deux trois mois ». Il a passé avec brio un test de sélection de jeunes talents du continent.

«C’est le DJ IKK basé au Canada qui a donné cette information ce matin à la famille » révèle le grand frère Dioumessy.

Egalement, en croire sa famille, l’auteur de « Marafanyi », « Un sens à ma vie » a été pré-sélectionné pour deux événements prestigieux sur le continent à savoir « L’Afrique a un incroyable talent » et le Concours de jeunes talents sur « Voice Africa« .

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*