France-Législatives 2017 : Le parti au pouvoir obtient la majorité absolue

France-Législatives 2017 : Le parti au pouvoir obtient la majorité absolue

0
PARTAGER

La majorité présidentielle obtiendrait 350 sièges (308 pour LRM, 42 pour le MoDem). C’est moins que les premières estimations qui avaient été communiquées après le premier tour, le 11 juin. Le scrutin a été marqué par une forte abstention, à 57,4 %.

Quarante-sept millions d’électeurs étaient appelés à voter pour élire leur député, dimanche 18 juin, dans un contexte d’abstention record. La République en marche (LRM), le mouvement du président Emmanuel Macron, obtient la majorité absolue avec au moins 308 sièges.

Les résultats par parti

  • LRM et le MoDem obtiendraient 350 sièges (308 pour LRM, 42 pour le MoDem). C’est moins que les premières estimations qui avaient été communiquées après le premier tour, le 11 juin : on parlait alors de plus de 400 sièges pour LRM.
  • La droite (LR, UDI) obtiendrait 130 sièges (dont 17 pour l’UDI). 7 élus sont divers droite.
  • Le Parti socialiste et ses alliés radicaux de gauche totaliseraient 33 sièges (dont 30 pour le PS). 12 élus sont divers gauche, un élu appartient à EELV.
  • La France Insoumise et le PCF, 27 sièges (17 pour La France insoumise, 10 pour le PCF).
  • Le Front national disposerait de 8 sièges.
  • Autres : 8 sièges, dont 3 nationalistes corses.

Sur les 7 882 candidats de la semaine précédente, 1 146 étaient toujours en lice. Quatre députés seulement ont été élus dès le premier tour, conséquence de la forte abstention.

La République en marche : les six ministres élus

C’est un carton plein : les six membres du gouvernement d’Edouard Philippe qui étaient en lice ont été élus ou réélus. La ministre des outre-mer, Annick Girardin, a été réélue à Saint-Pierre-et-Miquelon. Dans la 1re circonscription de l’Eure, le ministre de l’économie Bruno Le Maire a conforté la large avance dont il disposait et s’est imposé au second tour.

Christophe Castaner, ministre chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, a été élu dans la 2circonscription des Alpes-de-Haute-Provence et Richard Ferrand, ministre de la cohésion des territoires, conserve son siège dans la 6e circonscription du Finistère. Le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi a été élu dans la 16circonscription de Paris et Marielle de Sarnez, ministre des affaires européennes, dans la 11e circonscription de la capitale.

Outre les ministres, l’ancien patron du RAID, Jean-Michel Fauvergue, est élu député dans la 8circonscription de Seine-et-Marne. Le juge Eric Halphen, l’une des figures de la société civile présentées par Emmanuel Macron, a, lui, été battu dans le Calvados.

Lire la suite sur LeMonde

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*