Royaume-Uni : Theresa May a perdu son pari à haut risque

Royaume-Uni : Theresa May a perdu son pari à haut risque

0
PARTAGER
Theresa May dans le dur

Les Tories ont perdu leur majorité absolue lors des élections législatives du jeudi 8 juin. Un revers pour Theresa May, la Première ministre qui voulait avoir les coudées franches pour négocier le Brexit.

Theresa May souhaitait un « mandat clair » pour négocier le Brexit, c’est raté. Le Parti conservateur de la Première ministre britannique a remporté, jeudi 8 juin, la victoire lors des élections législatives anticipées, mais a perdu sa majorité absolue au Parlement.

C’est un échec personnel pour la Première ministre, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour les négociations cruciales sur le Brexit avec l’Union européenne, le 19 juin.

À 5h50 GMT, alors la quasi-totalité des 650 sièges ont été attribués, les Tories en totalisent 312, soit une douzaine de perdus, et ne peuvent donc plus obtenir la majorité absolue de 326 sièges. Les travaillistes en ont gagné une trentaine, avec 259 sièges au dernier comptage.

Dès la fermeture des bureaux, la projection de ce résultat avait provoqué une chute de la livre sterling à New York, tant face à l’euro que face au dollar. « Il semble qu’il va y avoir de l’instabilité et qu’il sera plus difficile pour le gouvernement britannique de négocier le Brexit avec une position ferme », relève Tony Travers, de la London School of Economics (LSE).

Corbyn appelle May à démissionner

Dans la nuit de jeudi à vendredi, le chef du Parti travailliste a appelé Theresa May à démissionner. « Elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des voix, perdu le soutien et la confiance. C’est assez pour qu’elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif. »

FRANCE24

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*