Productivité agricole : Un « financement additionnel » obtenu par la Guinée

Productivité agricole : Un « financement additionnel » obtenu par la Guinée

0
PARTAGER

Conakry, Guinée : La Banque mondiale a accordé un « financement agricole » estimé à 23 millions de dollars en faveur des paysans du pays dans le cadre de la nouvelle phase du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAA0), a-t-on appris de sources officielles.

« La Banque mondiale a accordé à la Guinée un financement additionnel de 23 millions usd qui vont permettre au pays de toucher  plus de bénéficiaires et plus de filières agricoles » annonce Abdoul G.MIJIYAWA, représentant la Banque mondiale à la première réunion de synthèse des missions d’appui 2017 le lancement officiel de financement additionnel du PPAAO qui se tient jusqu’au 2 juin à Conakry.

Pour M. MIJIYAWA, c’est d’ailleurs la Guinée qui va abriter le lancement officiel et technique du financement additionnel du PPAAO ce 3 juin 2017.

Quatre pays à savoir la Guinée, Bénin, Togo et Niger ont bénéficié du financement additionnel.

« Programme clé de la Banque mondiale »

Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAA0) financé par la Banque Mondiale et soutenu par la CEDEAO, concerne 13 pays de cette région.

« Le projet PPAAO contribue à renforcer l’intégration régionale en matière de développement agricole mais qui est également reconnu sur le plan continental et international comme un programme majeur de la transformation de l’Agriculture en Afrique de l’Ouest. Ce programme a créé un modèle de développement que l’on peut considérer comme une révolution pour le continent africain » précise l’expert de la représentation de la Banque mondiale en Guinée.

Le coordinateur national du PPAAO-Guinée, Dr Boubacar Diallo, note que ce programme qu’il a la chance de gérer a « largement atteint ses objectifs » dans notre pays.

« Huit millions de bénéficiaires directs »

Le représentant de la Banque mondiale à cette cérémonie a d’ailleurs confirmé des performances dans son intervention sur le riz, dans sa première phase.

« La Guinée a décaissé les 100 pour cent des ressources financières  allouées  et  des objectifs de développement atteints, même dépassés » précise M.MIJIYAWA.

« Au moment où notre pays amorce un tournant décisif dans les choix politique et stratégique, visant à l’atteinte de l’autosufffisance alimentaire de la Guinée à l’horizon 2020, il est plus que jamais impérieux, de susciter et de promouvoir ardemment une interaction dynamique entre notre pays et les autres pays bénéficiaires du programme d’amélioration de la productivité agricole en Afrique de l’Ouest » fait remarquer de son côté la ministre de l’Agriculture, Mme Jacqueline Marte Sultan.

Extrait de son discours ici

Selon la dernière  mission de supervision, le PPAAO a permis de toucher plus de 8 millions de bénéficieras directs et plus de 50 millions de bénéficiaires indirects. Il a également diffusé plus de 177 technologies qui ont permis selon les études d’impact à améliorer d’environ 30 pour cent la productivité  et les revenus des bénéficiaires.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire