Guinée : Menace de débrayage dans les banques ce mardi…

Guinée : Menace de débrayage dans les banques ce mardi…

0
PARTAGER
Abdoulaye_Sow, le premier responsable de la FESABAG semble occupé ce lundi

Conakry, Guinée :  La Fédération syndicale autonome des Banques, Assurances et Micro finances de Guinée, (FEASABAG) menace de renter en grève à partir de ce mardi 23 Mai prochain sur toute l’étendue du territoire national.  Les négociations sont en cours ce lundi.

Et pour cause, par courrier en date du 24/02/2017, « l’Association des patrons des banques de Guinée déclare irréalistes et irrecevables, les aspirations des 2.684 braves travailleuses et travailleurs. »

Le détail?  Selon nos informations, après 4 semaines de discussions, l’APB ou le patronat du secteur bancaire, serait restée sur le taux artificiel de 8% comme mesure de correction de la perte du pouvoir d’achat des travailleurs, sachant pertinemment que le taux de pression du coût de la vie dépasse très largement ce taux.

«Tandis que nous avons demandé un relèvement substantiel du niveau des salaires pour atteindre au moins 60% des salaires des confrères de la sous-région, pour les mêmes contraintes de travail’’, argumente la FESABAG.

Mieux, le syndicat des banques, relève  que  depuis l’ouverture des banques, le salaire et les traitements de leurs  Directeurs’’’ représentent plus de 40% de la charge salariale ».

Au vu de ce qu’il qualifie de  ‘’violations répétées’’ des accords, des règles de bon partenariat et le ‘’manque de volonté manifeste’’ de trouver ensemble des solutions durables et apaisées aux préoccupations fondamentales des créateurs de richesses que sont les travailleurs, la FESABAG a décidé de tenir une Assemblée Générale de restitution à l’attention des travailleurs le 13 avril 2017.

A la grande surprise de la FESABAG, relate-on, les patrons auraient expressément demandé à toutes les banques de ne pas payer le salaire de la journée du 13/04/2017, en violation flagrante des textes du code du travail guinéen. Une  attitude qui vise, selon la fédération syndicale des banques, à  ‘’menacer et à influencer l’ardeur des travailleurs et constitue une entrave à la liberté syndicale’’.

 ‘’La FESABAG a condamné fermement cette provocation des patrons, et a pris l’opinion publique nationale et internationale à témoin en exigeant que tous les travailleurs soient rétablis dans leur droit sans délai, à défaut elle se réserve le droit d’user des voies et moyens légaux en sa possession pour faire aboutir ses légitimes revendications’’, peut-on lire dans une note transmise à guineetime.com.

Au vu de ce qui précède et la FEASABAG prenant acte du ‘’refus’’ des patrons des banques de discuter  des préoccupations des employés de banques par ‘’mépris’’, la elle informe l’opinion nationale et internationale ainsi que les clients de banques que son préavis de grève générale illimitée expire le lundi 22 mai 2017 à 0h. Et Que sans un consensus sur les points contenus dans leur  plateforme, le secteur bancaire sera engagé dans une grève à partir du mardi 23 mai 2017.

La FESABAG dit  par ailleurs rester fermement engagée à défendre les intérêts moraux et légaux des travailleurs ‘’gage d’un meilleur service aux clients et de la pérennité de nos entreprises’’.

Il y a juste quelques semaines que les banquiers à l’appel de leur syndicat a battu le macadam à Conakry pour exiger de meilleures conditions de travail.

Nous y reviendrons

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*