UA- G20 : le Guinéen Damantang Albert porte-voix de l’Afrique sur la...

UA- G20 : le Guinéen Damantang Albert porte-voix de l’Afrique sur la question du travail

0
PARTAGER
Damantang Albert au G20 version UA

BAD-Neuenhahr (Allemagne), le 18 Mai 2017 – Le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Damantang Albert Camara, séjourne actuellement à BAD-Neuenhahr en Allemagne où il prend part à la Conférence des Ministres du G20 (Groupe des 20) en charge du Travail.

Pour rappel, le G20 comprend 19 pays issus des cinq continents et l’Union européenne, qui représentent environ 85% de la richesse mondiale et les deux tiers de la population mondiale : les 7 membres du G7 (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon), les 5 BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du sud), ainsi que l’Australie, l’Argentine, le Mexique, l’Arabie Saoudite, la Turquie, la Corée du sud et l’Indonésie.

Au cours de cette réunion qui a débuté ce mercredi et qui durera 3 jours, les Etats membres, ainsi que la Guinée, pays invité qui préside l’Union Africaine, sont appelés à réfléchir, notamment, sur les thématiques tels que : façonner l’avenir du travail, favoriser un travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, mettre en œuvre des politiques de formation professionnelle, la protection sociale des travailleurs.

Prenant une part active aux débats et conférences, au nom du Président de la République, Président en exercice de l’Union Africaine, Damantang Albert Camara a tenu à informer la conférence des enjeux qui caractérisent ces questions en Guinée et à l’échelle africaine. Il a plaidé pour que les interventions des Etats soient plus directes afin de limiter, autant que possible, les intermédiaires (les institutions multilatérales) car, en l’état actuel, l’aide au développement n’apporte pas les résultats escomptés à cause de la lenteur des procédures.

Au cours des échanges, le Ministre a mis à la disposition des participants quelques données afin d’alimenter leurs réflexions. Il s’agit par exemple de :

– la croissance en Afrique (en moyenne 5%) et qui paradoxalement ne crée que peu d’emplois ;
– 82% des travailleurs africains sont pauvres (source : OIT) ;
– d’ici 2020, 122 millions de demandeurs d’emplois arriveront sur le marché de l’emploi et seulement 54 millions de postes seront disponibles (source : MC Kinsey)
– 80% de l’activité économique (et des emplois) se trouve dans le secteur informel.

Puis dans les échanges, le Ministre Damantang Albert Camara a également suggéré que les Investissements Directs Etrangers (IDE) prennent mieux en compte le Contenu local et axent leur RSE sur la formation des travailleurs locaux et la promotion de l’entreprenariat local.

A noter que cette réunion se poursuivra ce vendredi 19 Mai 2017 autour des thématiques liées à l’apprentissage et de l’Emploi Jeune.

La Cellule de Communication du Gouvernement

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*