FRIA : « Rusal va reprendre l’année prochaine » (Officiel)

FRIA : « Rusal va reprendre l’année prochaine » (Officiel)

0
PARTAGER
L’entrée de l’usine de RUSAL

Conakry, Guinée : Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, en marge des travaux du Symposium Mines Guinée 2017, a insisté sur la reprise de l’usine d’alumine de Fria « l’année prochaine ».

 

« Rusal va reprendre l’année prochaine son usine d’alumine de Fria » affirme Alpha Condé, prononçant un discours ce matin, dans un grand réceptif hôtelier de la banlieue de Conakry.

En juillet 2016, autorités guinéennes et russes s’activent à la relance de l’usine Friguia Rusal, fermé il y a quelques années. Plongeant ainsi la ville dans une misère généralisée.

Le 10 janvier dernier, rapporte Guinee7,  les travaux de réhabilitation de l’usine de Friguia ont commencé. Plus de 600 travailleurs de la société ont été rappelés pour remettre l’usine en bon état.

La Guinée a le crédit d’avoir les deux tiers des ressources bauxitiques du monde. Des multinationales comme des juniors de  l’industrie minière s’y installent pour exploiter et transporter ce minérai.

En 2014, la Guinée a produit 19,3 millions de tonnes de bauxite (4e producteur mondial et 1er en Afrique), indique l’agence américaine United States Geological Survey. Selon la même source, les réserves du pays, estimées à 7,4 milliards de tonnes, sont les plus importantes au monde devant celles de l’Australie (6 milliards de tonnes).

« Ceux qui exploitent la bauxite, construiront une usine d’alumine à partir d’une certaine quantité de production » alerte M. Condé.

Le président guinéen ajoute sa vision pour le développement de la Guinée à travers « un des leviers », le secteur des mines.

« Nous ne voulons pas seulement que la Guinée exporte des  matières premières. Nous voulons les transformer aussi sur place ».

Depuis 50 ans, avec la CBG, la Guinée est sur cette pratique : l’export de la bauxite. Le résultat est que la région qui abrite les installations de la CBG est plus pauvre que certaines régions du pays.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*