Santé : des vaccins anti-Ebola au centre d’une réunion scientifique à Conakry

Santé : des vaccins anti-Ebola au centre d’une réunion scientifique à Conakry

0
PARTAGER
Margaret Chan à gauche et Dr Sakoba Keita

Le jeudi 4 mai, s’est tenue à Conakry, une réunion scientifique sur les vaccins intitulée : « vaccins contre Ebola pour la Guinée et le monde ».
La cérémonie de lancement de cette réunion a été présidée par le chef de l’Etat guinéen. Celui-ci avait à ses cotés le ministre guinéen de la Santé, les représentants des présidents du Liberia et de la Sierra Léone, la Directrice générale de l’organisation mondiale de la Santé (OSM). Ainsi que la coordinatrice du Système des Nations-Unies et bien d’autres personnalités nationales et étrangères.

Dans le vif du sujet, l’honneur est donné au ministre guinéen de la Santé de prononcer le discours de bienvenue. En expliquant le contexte de la rencontre, Abdourahamane Diallo a indiqué que la présence massive de toutes les personnalités invitées est le témoignage de leur attachement aux questions de santé et plus précisément à la recherche des médicaments aux maladies épidémiologiques. Mais « comment faire pour rendre disponibles les vaccins contre les maladies virales comme Ebola? C’est le but de la présente réunion scientifique », a dit le ministre guinéen de la Santé.

Abdourahamane Diallo a pris l’engagement que le gouvernement de Guinée fera l’effort nécessaire pour relever le dispositif sanitaire et la capacité de résilience en rapport avec les maladies virales.

Pour sa part, la Directrice générale de l’OMS, a salué le leadership du président guinéen Alpha Condé dans la conduite de la lutte contre Ebola. Ainsi que la collaboration des partenaires internationaux dans la guerre contre le virus maudit: Ebola. Et de rappeler que lors d’une rencontre internationale à Conakry, Alpha Condé avait expressément demandé aux partenaires internationaux de mettre au point, des vaccins contre Ebola. Eh bien, c’est fait, se réjouie Margaret Chan. Les essais cliniques dernièrement effectués par l’OMS et ses partenaires en Guinée, en Sierra Léone et au Libéria s’inscrivent dans cette dynamique. La Directrice générale de l’OMS, Margaret Chan espère que le gouvernement guinéen fera en sorte que les vaccins aient une large couverture du territoire national à des couts abordables.
Quant au chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé a rappelé comme Margaret Chan la rencontre de novembre 2015 à Conakry qui a permis de jeter les bases des présentes recherches scientifiques et les résultats qui en ont résulté à date.

Alpha Condé s’est dit reconnaissant des efforts fournis par les partenaires étrangers dans la croisade contre Ebola et surtout leur présence aux cotés des Guinéens pendant toute la période de l’épidémie.

Toutefois, le président guinéen souhaite de tout son cœur, le transfert des technologies médicales vers l’Afrique en vue d’une production locales des médicaments contre les maladies virales.
La Directrice générale de l’OMS a mis l’occasion à profit pour décerner une distinction spéciale à plusieurs acteurs responsables de la riposte à l’épidémie dans les trois pays (Guinée, Sierra Léone et Libéria) entre 2014 et 2016. Parmi les heureux distingués, Dr. Sakoba Kéita symbole vivant de la lutte contre Ebola en Guinée.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*