Urgent : « Les notifications de licenciement » pourraient tomber mercredi à MTN-Guinée

Urgent : « Les notifications de licenciement » pourraient tomber mercredi à MTN-Guinée

0
PARTAGER
Des responsable au premier plan de MTN GUINEE

Conakry, Guinée : Les négociations engagées entre la branche syndicale des employés et la direction générale de la société de téléphonie mobile MTN-Guinée ne semblent rien donner. Selon nos dernières informations, « les notifications de licenciement » commenceront à tomber mercredi prochain.

Seule nouveauté dans ce dossier de « licenciement pour motif économique » chez MTN-Guinée, est l’apparente réduction du nombre d’employés à libérer. Le nombre est passé de 48 à 45 travailleurs, selon nos informations.

En Mars dernier, un courrier signé précisément le 15 mars 2017, adressé par la direction générale de la filiale guinéenne de la sud africaine MTN au bureau syndical, a informé de la décision de licenciement de 48 employés sur les 229.

La décision de la filiale guinéenne de MTN, géant sud-africain aux pieds frêles à Conakry, reste maintenue jusque-là. Cela, en dépit des discussions qui ont eu lieu entre les deux camps, sous la vigilance de l’Inspection générale du Travail et des centrales syndicales.

« La loi – le Code du Travail- n’empêche pas une entreprise qui  veut faire le licenciement pour motif économique  de le faire » pense un élu syndical.

Les négociations entre salariés et patrons finissant ce mardi 25 avril, « les notifications de licenciement économique » sont  attendues à partir du mercredi 26 avril, nous précise-t-on.

«On est opposé, tout le monde d’ailleurs au sein du personnel. On est conscient que ce n’est pas pour motif  économique. Il y a autres raisons que nous voulons savoir. Nous avons fait d’autres propositions. Il y a des coûts qu’on peut couper sans toucher au personnel » précisait en mars dernier un élu syndical.

Un autre employé, préoccupé par la situation, tente d’analyser.

«MTN avait entre 300 et 400 employés, elle occupait la position de leader du secteur de la téléphonie mobile  avec 45 pour cent du marché. La direction générale a licencié entre 2013 et 2014, on est descendu à 38 pour cent..Ils continuent à licencier et nous sommes à 25 pour cent du marché » révèle-t-il.

«En licenciant, ça se dégrade et ils- les managers- ne réfléchissent pas. Ces décisions managériales ne sont pas cohérentes » car elles plombent l’entreprise, poursuit-il.

D’ailleurs pour cette source, ce qui coûte cher à MTN Guinée, c’est aussi les expatriés qui, malheureusement, ne seront pas touchés par le projet de licenciement.

La série de départs d’employés guinéens de MTN inquiète. En 2014, 65 techniciens ont été licenciés et mis à la disposition du chinois Huawei, nouveau partenaire technique de plusieurs sociétés de téléphonie en Guinée.

Une année après, en 2015, c’est le tour de plusieurs chauffeurs d’être licenciés. Certains avaient eu des « soucis », selon une source.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*