Guinée : le parti au pouvoir « banalise » les menaces de l’opposition

Guinée : le parti au pouvoir « banalise » les menaces de l’opposition

0
PARTAGER

Conakry, Guinée : Un des responsables du bureau du RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, Lansana Komara, semble « banaliser » les menaces de l’opposition républicaine. Laquelle veut descendre dans les rues pour des manifestations.

« Ça, ce sont des annonces. Nous, on ne peut pas répondre à des annonces. Ils ne nous ont pas saisis officiellement. Chacun est libre d’annoncer ce qu’il veut dans la presse’’, ainsi nous indiqué, un brin dédaigneux en cette matinée du vendredi 21 avril, Lansana Komara du RPG-arc-en-ciel.

Et le secrétaire administratif de la majorité au pouvoir  réagit à la menace de reprise de manifestations de rue brandie  récemment par l’opposition républicaine. Et d’insister :

« Ce sont des menaces d’abord ! Nous sommes dans un cadre de dialogue. On n’a pas été saisi officiellement dans le cadre de ce dialogue, qu’il y a telle attitude qui se dessine à l’horizon de leur part (opposition).

Tout ça, ce sont des annonces par voie de presse. De toutes les façons, nous prenons acte et nous attendons’’, tempère-t-il.

Ils estiment que les conclusions des accords du 12 octobre n’ont pas été respectées. Qu’en dites-vous ?, lui a-t-on interrogé.

« Je dis bien que conclusions respectées ou pas, il y a un cadre de dialogue  un comité de suivi dans laquelle, eux et nous, travaillons’’, a indiqué le vice-président du Conseil Economique et Social (CES).

Et de conclure que  ce n’est pas dans la rue ou par  voie de presse, que les opposants devraient se faire entende.

 L’opposition républicaine a tenu mardi une plénière au QG de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, sis à Hamdallaye. Une rencontre qui était axée selon le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla sur trois points à savoir: la non application de l’accord du 12 octobre, l’éventuel 3è mandat d’Alpha Condé et la situation sociopolitique du pays.

Selon Aboubacar Sylla, «nous allons tenir des meetings sur les places et voies publiques avant et pendant le ramadan. Et après le ramadan, nous allons aussi organiser des manifestations pacifiques ».

Ajoutant qu’avant d’organiser les manifestations, ils adresseront des courriers au secrétaire général des Nations unies, l’UA, CEDEAO, OIF et à tous leurs partenaires techniques et financiers pour dénoncer le manque de volonté du gouvernement à faire respecter l’accord du 12 octobre dernier Parlant de l’éventuel 3è mandat du président Condé, l’opposition, par la voix de son porte-parole est restée catégorique: « L’opposition républicaine réitère sa farouche volonté de s’opposer systématiquement à toute tentative de briguer un 3è mandat par le président de la république. Nous userons de tous les moyens pour que cette situation cauchemardesque n’arrive pas en Guinée ».
 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*