Guinée : Le gouvernement se vante de 100 maigres réalisations en 2016

Guinée : Le gouvernement se vante de 100 maigres réalisations en 2016

0
PARTAGER
une vue de la salle

Conakry, Guinée : A l’issue de deux jours de travaux, le séminaire du gouvernement Youla a permis de sortir une plaquette de 100 réalisations dites phares obtenues en 365 jours. Ce bilan est si maigre selon les attentes du Peuple et au nombre des départements ministériels.

« Monsieur le Premier Ministre a félicité les membres du Gouvernement pour les performances atteintes pour l’année 2016 et les a invité à redoubler d’effort pour l’année 2017 pour mieux répondre aux attentes pressantes des populations » lit-on dans le communiqué final, publié à la fin du Séminaire gouvernemental du week-end dernier à Conakry.

C’est  à propos de ces réalisations 2016 que le  Premier ministre Mamady Youla exige de « publier », tout comme les actions prévues dans l’année en cours.

Les observateurs attendent dans l’impatience ce bilan à 100 réalisations des ministres de l’équipe Youla. Un bilan qui, confronté à la réalité du terrain, n’a guère permis de résoudre les difficultés éprouvantes auxquelles les citoyens sont confrontés.

Le sous-emploi des jeunes, le faible niveau de revenus par habitant, la misère dans les foyers, des problèmes d’eau et de courant électrique, la dégradation avancée des infrastructures routières  du pays, l’Administration publique moribonde, la crise dans le système éducatif, l’inexistence d’un système d’assainissement dans la capitale Conakry, l’arnaque des citoyens par les sociétés de téléphonie, les problèmes de sécurité, l’impunité, le manque de moyens publics de transport etc…sont des signes qui peuvent démentir ce bilan, très bon pour soulager la conscience des gouvernants ! La liste est non exhaustive.

Pire, le gouvernement ne communique pas clairement sur ses faiblesses. Le Communiqué final ne dit rien sur le manque de performance de certains ministres, d’ailleurs les plus nombreux et qui, sous d’autres cieux, doivent prendre la porte à l’issue de cet exercice. Si le très discret Youla ne sait pas qu’il y a des membres de son équipe qui doivent quitter le navire, il n’a qu’à demander au Peuple.

« Trois mois sinon… »

Comment un chef d’équipe peut-il se contenter à donner que de bonnes notes à ses collaborateurs dans un pays où rien ne marche normalement sauf la vente des boissons alcooliques et la débauche? Les jeunes guinéens qui se lancent par centaine à la mer pour atteindre les côtes italiennes ont-ils un espoir en leur pays?

En se gardant de féliciter tout le monde à tout va, Mamady Youla prendrait bien l’étendue de sa responsabilité dans un pays miné par la corruption.

Des observateurs avertis trouvent un lien entre l’organisation de ce séminaire, à la fin du premier trimestre 2017 et la menace du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé en novembre dernier.

«J’ai dit jeudi dernier au Conseil des ministres que je vais donner 3 mois à chaque ministre…Tous ces retards doivent être réglés ! Si ce n’est pas réglé, tous les ministres et directions nationales partent » avait  soutenu le président Alpha Condé à Conakry, lors de son allocution à l’occasion d’une cérémonie organisée par le ministère de la Pêche.

Le chef de l’Exécutif guinéen, en face de son premier ministre, Mamady Youla, avait tancé son gouvernement sur le faible taux d’absorption des capitaux, mis à disposition de la Guinée par la communauté internationale.

«Il ne faut pas qu’on se cache la face ! Il y a beaucoup de bureaucratie, beaucoup d’insuffisances » martèle-t-il.

«J’ai fait le tour des partenaires de la coopération bi et multilatérale pour savoir quelle est la situation et je verrais les ministres….Dans beaucoup de secteurs, alors que nous avons besoin de nous développer, il n’ y a pas d’absorption de fonds. Comment voulez-vous que les pays nous aident alors que l’argent qu’ils ont donné n’est pas utilisé? Voila un problème concret. Pourquoi notre taux d’absorption est très faible : 10 pour cent, 15 pour cent…Un pays qui en a tant besoin. Pourquoi il y a de l’argent et les ministères n’arrivent pas à utiliser? » interroge le président guinéen.

 

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire