La Chine et l’Afrique sont solidaires et partagent une communauté de destin

La Chine et l’Afrique sont solidaires et partagent une communauté de destin

0
PARTAGER

 

Le 8 mars, le Ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a tenu une conférence de presse à Beijing. Parlant des relations chinoises avec l’Afrique, il a noté que la Chine et l’Afrique sont solidaires et partagent une communauté de destin et que la coopération entre la Chine et l’Afrique est une aide mutuelle et une assistance mutuelle entre frères.

Peu importe comment la situation internationale pourra changer, peu importe la bonne ou mauvaise santé de l’économie mondiale, la Chine ne réduira pas ses efforts de soutien à l’Afrique.

Les 4 et 5 décembre 2015 a eu lieu le Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine à Johannesburg. Lors du sommet présidé par le Président chinois Xi Jinping furent publiés la « Déclaration du Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine de Johannesburg » et le « Plan d’action du Sommet du Forum sur la coopération sino-africaine de Johannesburg (2016- 2018) ». Le Sommet a décidé d’élever le nouveau partenariat stratégique sino-africain au niveau d’un partenariat stratégique global, faisant bondir les relations sino-africaines à un nouveau point de départ historique.

Lors de l’année passée, les résultats du sommet ont été rapidement et pleinement mis en œuvre. Lors de la conférence de presse, Wang Yi a déclaré que la caractéristique la plus importante de la coopération sino-africaine est que les paroles suivent les actes. La Chine a ainsi annoncé que, sur les 60 milliards de dollars de soutien financier promis, près de 50% ont été mis en œuvre ou fait l’objet d’accords. La liaison ferroviaire reliant Addis-Abeba à Djibouti a été ouverte à la circulation, la liaison ferroviaire Mombasa-Nairobi au Kenya est en voie d’achèvement, les travaux de planification préliminaire de la zone économique spéciale de Pointe Noire au Congo (Brazzaville) a commencé, les projets de développement portuaires étendus en Tanzanie ont fait des progrès positifs, et la construction d’un grand nombre de parcs industriels progresse avec régularité.

Selon Wang Yi, évoquant les besoins de développement de l’Afrique, la coopération sino-africaine présente trois nouveaux changements : premièrement, le rôle directeur du gouvernement est progressivement transféré vers le marché ; deuxièmement, il y a un passage progressif d’un simple commerce de biens à un renforcement de la coopération en matière de capacités de production ; troisièmement, le passage progressif de contrats de projets vers des opérations d’investissement. Ces trois nouveaux changements fourniront un nouvel élan et de nouvelles opportunités permettant à l’Afrique de parvenir à un développement durable.

Enfin, Wang Yi a souligné que la Chine a toujours été l’ami le plus sincère de l’Afrique pour la cause de l’indépendance nationale et ses luttes de libération. Dans l’avenir, la Chine deviendra également un des partenaires les plus fiables de l’Afrique pour accélérer son industrialisation, la modernisation de son agriculture et l’amélioration de ses capacités de développement indépendant.

Par Zhang Huizhong, journaliste au Quotidien du Peuple

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*