Mines: la Guinée récupère une zone aurifère à la frontière sénégalaise!

Mines: la Guinée récupère une zone aurifère à la frontière sénégalaise!

0
PARTAGER
Image d’archives

La République de Guinée vient de récupérer la zone aurifère de Diaka qui était, jusque-là, rattachée à la préfecture de Sarayah, dans la Région de Keedougou, République du Sénégal, rapporte l’AGP auprès du Gouvernorat de la Région Administrative (RA) de Labé (Guinée).

Depuis l’Indépendance de la Guinée, la zone aurifère de Diaka était contrôlée par le Sénégal. C’est le maire de la Commune Rurale (CR) de Balaki, Waly Keïta qui a retrouvé dans les archives de son grand frère, un ancien militaire de l’Armée française, une carte coloniale qui montre que la cette localité est partie intégrante du territoire guinéen.
Immédiatement après cette découverte, le regretté Labila Sangaré, alors sous-préfet de Balaki, a rendu compte à l’actuel préfet de Mali, El hadj Harouna Souaré qui, à son tour, a transmis la correspondance au gouvernement sous le couvert du gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta.
Les autorités civiles et militaires de la RA de Labé et de la préfecture de Mali ont effectué près de trois missions de reconnaissance à la frontière.
C’est finalement, le 20 juin 2016, que les services de défense et de sécurité, déployés à la frontière par les autorités guinéennes, ont constaté le retrait définitif de l’Armée sénégalaise de la zone aurifère de Diakah.
Le gouverneur de la RA de Labé, Sadou Keïta a été instruit par le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), Général Bouréma Condé, de matérialiser cette récupération par l’implantation sur le terrain du drapeau guinéen et l’installation d’un Conseil d’administration du village.
Dans cette mission, qui a eu lieu, dimanche, 15 janvier 2017, le gouverneur de Labé était accompagné du préfet, El hadj Harouna Souaré, et des services de défense et de sécurité de la préfecture de Mali.
«Aujourd’hui, nous sommes venus mettre en place la structure d’encadrement de la population, et en même temps prodiguer des conseils à ces citoyens. Dire que la récupération de la localité ne signifie pas la rupture des liens avec nos frères. Il faut donc ouvrir complètement les portes en précisant que ce sont les lois guinéennes qui sont désormais en vigueur dans la zone», a expliqué le gouverneur de Labé, Sadou Keïta.
Peuplée de 375 habitants, dont 195 femmes, la zone aurifère de Diaka est désormais rattachée au district de Niafou, relevant de la Commune Rurale (CR) de Balaki, dans la préfecture de Mali.

agp

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire