Céline Dion : le documentaire de Delormeau fait scandale

Céline Dion : le documentaire de Delormeau fait scandale

0
PARTAGER

Ce devait être un documentaire inédit, il est devenu explosif : le 14 janvier dernier, NRJ12 proposait Céline et René, la vie sans lui, une rétrospective intime sur l’année passée par Céline Dion, un an après la mort de son mentor.

Produit par Matthieu Delormeau, le chroniqueur controversé de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP) de Cyril Hanouna, le documentaire rassemblait des images d’archives et divers témoignages, de proches ou de journalistes. Si le contenu n’apportait pas grand-chose sur une année qui a largement été commentée par la star elle-même, des réflexions à brûle-pourpoint, des remarques acerbes ou des commentaires maladroits ont fini par mettre le feu aux poudres…
Ainsi, certains intervenants n’ont pas hésité à comparer Céline Dion à une « vache à lait », voyant une forme d’indécence à remonter sur scène après la mort de son mari, tout en pointant du doigt le côté too much des funérailles à Montréal, interprétées comme une opération de communication… Pourquoi pas, après tout ? Céline Dion en a toujours fait des tonnes, elle joue la carte du showbiz à fond, même si, dans le cas présent, elle n’a fait qu’obéir aux instructions très précises laissées par son défunt mari.
Humour en dessous de la ceinture

Les choses se corsent quand le documentaire relaie des rumeurs plus que discutables sur la vie intime de la chanteuse en s’interrogeant sur le couple qu’elle formait vraiment avec René. Un passage laisse même supposer qu’elle aurait une liaison avec l’un de ses jeunes musiciens, une histoire rapportée par les tabloïds l’année dernière… Sur le même thème, une intervenante ose même une pointe d’humour sur le veuvage de la chanteuse : «Elle dit : Mon cœur est fermé à clé. Sa culotte… on ne sait pas ! »
Pour les fans de la star, la ligne blanche a été plus que franchie : ils crient au crime de lèse-majesté, une colère relayée dans les médias québécois. «Honteux », «minable », «vulgaire », « irrespectueux », «à vomir », «on nage en plein délire »… Une avalanche de messages s’est déversée sur les réseaux sociaux, notamment en provenance des Red Heads, un groupe d’inconditionnels de la chanteuse qui compte plus de trente-six mille abonnés… Le club s’est mobilisé pour dire tout le mal qu’il pensait d’une telle émission et de son producteur, épinglé au passage.
«À vomir »

Après avoir laissé souffler la tempête, Matthieu Delormeau a répondu sur son compte Twitter en expliquant qu’il avait donné librement la parole aux intervenants et que rien dans ce document, selon lui, n’était négatif. Avant de dénoncer « l’hystérie » de certains groupes de fans, qui auraient même menacé certains membres de la production.

lepoint.fr

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*