Guinée: Tougué n’écoute ni ne regarde plus la RTG et pour cause?

Guinée: Tougué n’écoute ni ne regarde plus la RTG et pour cause?

0
PARTAGER

rtgLes populations de la préfecture de Tougué en Moyenne Guinée ne reçoivent pas les émissions de la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG), depuis plusieurs mois, en raison, dit-on, d’un problème de convertisseur permettant d’alimenter le centre émetteur en énergie solaire, et d’une panne de l’antenne parabolique de la Radio Rurale Locale (RRL), rapporte l’AGP dans la région.

Le technicien, Boubacar Bondi Sow, chargé de la gestion de l’antenne relais de la RGT à Tougué rassure qu’il n’y a aucune panne technique au niveau des installations.

«Je suis tout simplement confronté à un problème d’énergie. La société de téléphonie mobile qui fournissait l’énergie au centre émetteur de la RTG fonctionne désormais avec des panneaux solaires. Pour qu’on continue de connecter nos installations sur l’antenne de cette société de téléphonie mobile, nous devons acheter un convertisseur», a expliqué le technicien.

La RRL de Tougué, qui avait l’habitude de synchroniser avec la RTG pour relayer l’édition d’information de 19h45, a un problème au niveau de son antenne parabolique, selon le directeur des Programmes de cette Station, Alpha Boubacar Barry.

«Présentement, nous n’avons pas une antenne parabolique qui puisse nous permettre de faire la synchronisation avec la Radio nationale. C’est pourquoi, cette synchronisation ne se fait pas depuis pratiquement trois (03) mois. A chaque occasion, les populations locales nous interpellent à ce sujet, et nous essayons vraiment de leur expliquer que nous avons un problème d’antenne parabolique. Nous sommes actuellement à la recherche d’une nouvelle antenne pour reprendre les synchronisations avec la RTG», a-t-il développé.

Abandonnés donc à eux-mêmes, les auditeurs de la RTG à Tougué ont tous viré vers les différents médias privés installés à Labé, et avec lesquels ils subissent un véritable matraquage politique à travers les ondes.

In Agp

NB: le titre est de guineetime

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*