Dallas : un robot-bombe utilisé pour la première fois par la police

Dallas : un robot-bombe utilisé pour la première fois par la police

0
PARTAGER

Police USAHI-Tech :Pour neutraliser l’un des suspects, les forces de l’ordre ont eu recours à un robot-bombe utilisé jusqu’ici uniquement dans des zones de combat.

C’est une date qui marquera à jamais la relation entre l’homme et la machine. En effet, c’est un robot télécommandé portant une bombe qui a été utilisé pour «neutraliser » un des principaux suspects de la tuerie de Dallas. « Les négociations ont échoué. Nous avons eu un échange de coups de feu avec le suspect. Nous n’avons pas vu d’autre option que d’utiliser notre bombe portée par un véhicule pour qu’elle détone où le suspect se trouvait. Les autres options auraient exposé nos officiers à trop de danger », a expliqué David Brown, le chef de la police de Dallas.

Jusqu’ici, la police américaine a essentiellement utilisé des robots pour recueillir des informations. Elle n’a pas spécifié le modèle retenu lors de l’opération de Dallas. D’après Peter W. Singer, un analyste américain spécialiste de la sécurité, il pourrait s’agir d’un MarcBot. « C’est le premier robot à avoir fait couler du sang en Irak », a expliqué l’analyste sur Twitter. Ce modèle plutôt bon marché – il est vendu autour de 8 000 euros – est doté d’une caméra que l’on active à distance, ce qui le rend très pratique pour observer ce qui se passe derrière des portes et des fenêtres. Il est doté d’une autonomie de 6 heures.

Optique haute définition

D’après d’autres spécialistes, il est possible que la police de Dallas se soit appuyée sur un robot Remotec Andros F6B. Ce modèle, mis au point par l’entreprise basée en Virginie Northrep Grumman, est doté de pinces articulées. Ce robot est capable de détecter les couleurs, les lumières, de zoomer jusqu’à 40 fois, grâce à une optique haute définition.

Pour autant, cette attaque «robotique » n’est pas une attaque virtuelle. En effet, à la manière d’un drone, il faut un humain pour le piloter. La vraie révolution sera de voir les robots totalement se passer de commande humaine. C’est ce sur quoi planche l’entreprise Boston Dynamics, qui, un temps financée par la Darpa, met en ce moment au point des quadrupèdes capables de ranger des assiettes dans un lave-vaisselle ou encore de résister à une attaque humaine.

Lire l’intégralité de cet article sur Le Point

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire