Caraîbes : 50 Cent dit « motherfucker », il paie une amende de 1800...

Caraîbes : 50 Cent dit « motherfucker », il paie une amende de 1800 dollars

0
PARTAGER

50 CentLe rappeur 50 Cent a été arrêté pour une raison étonnante, le 25 juin à Saint-Christophe-et-Niévè: sur scène, il a prononcé une insulte, alors que c’est illégal sur cette île des Caraïbes.

A Saint-Christophe, la vulgarité est sévèrement punie par la loi. Le chanteur 50 Cent en a fait l’amère expérience, samedi, lors de son concert sur l’île: durant l’un de ses titres, il a prononcé une insulte devant son public de 40 000 personnes.

 

La fin de soirée de 50 Cent s’est déroulée au poste. Il a été condamné à une amende de 1800 dollars, qu’il a payée ce lundi, juste avant de rentrer aux Etats-Unis.

La faute à une mauvaise organisation
Son porte-parole a toutefois tenu a préciser que ce n’était pas la faute du rappeur s’il a lâché cette grossièreté: « Il a utilisé le DJ présent ici. Mais ils n’avaient pas la version censurée de ses chansons alors il y a eu une insulte durant sa performance. »
Et en dehors de cette arrestation, le concert aurait été « un vrai succès ». « Il s’assurera de laisser ses insultes au vestiaire la prochaine fois qu’il se produira à Saint-Christophe. »

Ce n’est pourtant pas la première fois que ça lui arrive: en 2003, Curtis Jackson (le vrai nom de 50 Cent) a dû payer 376 dollars d’amende pour la même raison, toujours à Saint-Christophe.

L’Express.fr

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*