Péma Guilavogui, SG du ministère du Plan : « Le faible taux d’absorption...

Péma Guilavogui, SG du ministère du Plan : « Le faible taux d’absorption de fonds est un problème récurrent »

0
PARTAGER

Pema GuilavoguiGuinée-Conakry : En marge des travaux de la Revue de la performance du portefeuille des projets et programmes financés par la Banque mondiale en Guinée, le sujet « récurrent » de la faible capacité d’absorption des fonds a été soulevé par le Représentant Résident  de cette institution.

Rachidi Radji a évoqué un montant de 300 millions usd encore disponibles pour la Guinée. Interrogé sur la question, le Secrétaire général du ministère du Plan et de la Coopération

« Le faible taux d’absorption de fonds ne date pas d’aujourd’hui. C’est un problème récurrent dans la mesure où des efforts doivent être faits du côté à la fois du gouvernement- guinéen- et des partenaires pour alléger les procédures. Ce sont celles-ci qui davantage posent problèmes. Il faut pouvoir les interroger à la limite des responsabilités qui sont les nôtres, pour aller dans le sens d’un meilleur décaissement des fonds qui existent.

Le représentant de la Banque mondiale au micro et Péma Guilavogui
Le représentant de la Banque mondiale au micro et Péma Guilavogui

Nous avons besoin d’un accès plus facile à ces fonds. Des efforts sont faits du côté du gouvernement pour améliorer, alléger ces procédures pour que les décaissements soient plus importants. Des efforts tiennent davantage aux mesures de coordination, les ministres se concertent davantage pour sortir des textes d’application qui corrigent certaines règles de passation de marchés etc »

Propos recueillis par A.T

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire