Gassama Diaby : « Le Guinéen est de plus en plus violent et...

Gassama Diaby : « Le Guinéen est de plus en plus violent et nous sommes là à faire semblant… »

0
PARTAGER

Gassama Diaby officielGuinée-Conakry : Comme on le connait, direct, franc et véridique, le ministre de l’Unité nationale,  Khalifa Gassama Diaby a mis ses doigts dans la plaie de la division, de la stigmatisation, de la violence lors de la clôture d’une formation sur les techniques d’alertes précoces et les réponses rapides face aux conflits. Lisez ce discours.

 

Monsieur le Directeur Pays de Seach For Commun Ground

Mesdames et Messieurs les participants

Chers Collègues,

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui pour la clôture de cet atelier de formation à votre intention sur les techniques d’alertes précoces et les réponses rapides face aux conflits.

Comme vous le savez, cet atelier est l’une des principales recommandations que vous avez formulées lors de la mise en place de notre plate forme sur les mecanismes d’alertes précoces et de réponse rapide.

La mise en place de cette structure en charge de la problématique d’alertes précoces et des réponses trouve toute sa légitimité dans notre pays.

Il n’est un secret pour personne que notre pays devient de plus en plus violent. La violence est devenue aujourd’hui la seule forme d’expression de nos divergences.

Il ressort de cette réalité, notre incapacité à gérer nos conflits et nos sources de conflits de manière pacifique et juste.

Nous perdons inexorablement et dangereusement le sens du dialogue, de la norme, de la justesse de celle ci, de sa généralité comme gage du principe d’égalité et de sa rigueur pour résoudre nos différends et cela de tous les côtés, à tous les niveaux et dans tous les domaines.

Le Guinéen est de plus en plus violent et nous sommes là à faire semblant de nous interroger pourquoi.

Or les causes nous les connaissons car nous en sommes responsables.

Nous sommes responsables, car dans tous les domaines ( surtout le politique) nos discours se structurent autour des facteurs et des parametres qui favorisent la violence, l’exclusion, la stigmatisation et l’injustice.

Nous cachons notre incapacité à proposer des programmes cohérents de société, par les discours identitaires, régionalistes et dogmatiques

Nous sommes responsables car dans nos attitudes de tous les jours nousnous campent dans nos préférences illusionnistes vers nos proximités ethniques, régionalistes, communautaristes ou claniques

Toute chose qui est un terreau fertile pour la division, la stigmatisation et par consequent la violence.

Car la division engendre le replis et le replis engendre le rejet de l’autre….ce qui occasionne les conflits violents.

Pourtant la construction d’un état démocratique que nous chantons tous les jours ne doit se reposer que sur l’acceptation de nos différences et la volonté d’aller vers cet idéal commun nation et de destin.

La démocratie c’est la gestion pacifique et juste des conflits.

Les conflits restent inhérents à la vie sociale et politique.

Malheureusement, aujourd’hui toute divergence entre nous est potentielle source de violence, parceque nous sommes incapables de gérer démocratiquement nos conflits divers.

Ce constat est amer mais il est pourtant vrai. Telle est aujourd’hui la situation de notre pays.

Aucune ethnie, aucune région, aucun parti politique ne fait exception. Nous sommes tous des acteurs principaux de cette situation à travers nos comportements, nos propos et discours.

A défaut de changer cette situation ( en tout cas pour le moment) alors il est important que nous essayons d’accorder une veille particulière aux indicateurs de violence afin d’en atténuer les conséquences.

C’est pourquoi je salue cette initiative de la mise en place de cette plate forme sur les alertes précoces et les réponses rapides.

Je salue surtout cette volonté des membres de cette plate forme de s’outiller afin de jouer effectivement leur rôle dans le processus de pacification de notre pays. Car contribuer à identifier rapidement les potentiels risques de conflit, c’est contribuer à une forme de pacification.

Cette formation revêt ainsi toute son importance afin de vous permettre d’être outillés sur les techniques d’alertes précoces et de réponses rapides.

A cet effet je voudrais remercier Search for commun groun pour l’accompagnement de la mise en place et de l’opérationnalisation de cette plate forme.

Car comme vous le savez, notre pays s’apprête à organiser prochainement les élections communales et communautaires. Or nous savons tous qu’au lieu que les élections soient un moment de participation effective du citoyen à la vie de son pays, elles sont pour nous des moments d’anxiété et de peur.

C’est pourquoi j’ose espérer que cette plate forme prendra toute sa place lors de ces élections en vue de contribuer efficacement à l’atténuation des violences.

Je voudrais donc exhorter chacun de vous individuellement et collectivement à vous engager dans cette voie de recherche permanente de la paix et de la citoyenneté.

Cela afin de permettre à notre pays de relever enfin dignement les innombrables défis dans son parcours de construction d’un Etat de Droit.

La Guinée nous appartient à tous donc tous nous devons contribuer à sa stabilité et à sa quiétude.

Encore mes remerciements à Search For commun grounf pour son partenariat que nous souhaitons fructueux.

C’est sur ces mots que je déclare clos l’atelier de formation de la plate forme sur les techniques d’alertes précoces et de réponses rapides.

Je vous remercie

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*