Guinée: Un projet pour identifier les espèces végétales en voie d’extinction!

Guinée: Un projet pour identifier les espèces végétales en voie d’extinction!

0
PARTAGER
Photo d'arcives
Photo d’arcives

L’Ambassade de Grande Bretagne en République de Guinée a le plaisir d’informer les medias des activités du projet dénommé : Herbier National de Guinée (HNG). Ce projet sera financé par le ‘UK Darwin Initiative’ a hauteur de £300,000 (3 Milliards GNF), pendant trois ans.

Les partenaires principaux du dit projet étant l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, et les Jardins Britannique Royaux de Kew à Londres. Les partenaires travailleront ensemble afin d’identifier les espèces végétales unique a la Guinée étant menacée d’extinction. L’Herbier National est établie dans le cadre de la conservation de ces espèces. Le projet aspire à soutenir la recherche scientifique dans le domaine de la conservation de la biodiversité en République de Guinée.
Un atelier se tiens du 15 au 16 Juin à l’Université G.A.N, mené par les partenaires Britanniques, qui sont des experts en conservation environnementale. Cet atelier portera sur l’identification des réserves importantes de plantes en voie de disparition en Guinée, en portant une attention particulière à l’impact global de la disparition de ces plantes de la surface de la terre. En ce faisant, l’objectif est de permettre aux autorités guinéennes et aux investisseurs miniers d’identifier les zones à risques, en y dirigeant les fonds nécessaires à la conservation des plantes uniques à la République de Guinée.
La médiatisation de l’événement est une opportunité renouvelée de promouvoir la nécessité urgente de conserver la biodiversité unique de la Guinée. En effet la déforestation autochtone est un facteur majeur a la dégradation du patrimoine Environnemental de la Guinée. Ce présent atelier s’inscrit également dans la perspective de célébrer la réussite de l’Université G.A.N pour l’acquisition de ce financement conséquent.

Transmis par la cellule de Communication de l’ambassade de Grande Bretagne

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire