Guinée: des ordures sur la chaussée, Ansoumane Camara « Baffoé » pointe le sabotage!

Guinée: des ordures sur la chaussée, Ansoumane Camara « Baffoé » pointe le sabotage!

0
PARTAGER

orduresAlors qu’une vaste opération de déguerpissement et d’assainissement- sur fond de démagogie-  est déclenchée sur les artères publiques de la capitale Conakry, des tas d’immondices continuent d’être déversés sur les voies publiques dans certains quartiers de Conakry. C’est le cas du marché Yimbaya en face d’une mosquée en bordure de route. Ici un tas d’ordures déversés nuitamment par des riverains a perturbé la circulation toute la matinée de ce mercredi 09 décembre. Autre constat, celui du marché d’Enco 5 dans la commune de Ratoma. Dans ce marché également, un énorme tas d’ordure  traine depuis quelques jours sur la chaussée. Selon plusieurs témoins, cette montagne d’ordures est déversée quotidiennement par les femmes vendeuses dudit marché.  Des femmes vendeuses accusent à leur tour, l’administration du marché qui, selon elles ‘’s’offusque d’utiliser les taxes quotidiennement payés pour débarrasser le marché des ordures’’.  Au quartier Cosa, les agents du service public de transfert de déchets ont passé la matinée à débarrasser la chaussée des ordures. Meme constat au niveau du ‘’ Camp carrefour’’.  Plus loin, au quartier Camayenne dans la commune Dixinn, c’est le même constat. Là, les ordures jonchent le long du mur du cimetière Cameroun.  Ici également, ce sont des riverains qui profitent des heures tardives pour jeter leurs ordures ménagères sur la chaussée, selon un témoin.

Interrogé sur le sujet, le colonel Ansoumane Camara dit Bafoé  commandant directeur  central des unités d’intervention de police actuellement à la tête de l’opération de déguerpissement des artères publiques, parle d’acte de sabotage et d’incivisme de certains citoyens de la capitale. En tout cas la nouvelle opération de déguerpissement lancée en prélude à l’investiture du chef de l’Etat fait actuellement beaucoup de mécontents. Notamment au niveau des marchés et carrefours où  étalagistes et vendeurs sont les premières victimes.

Et si le déversement des ordures était un signe de protestation de l’opération dite de déguerpissement en cours à Conakry…

Faberto

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*