Guinée : Au sud du pays, les femmes armées contre l’insalubrité urbaine…

Guinée : Au sud du pays, les femmes armées contre l’insalubrité urbaine…

0
PARTAGER
Tricyles v
Le PAM a offert 14 tricycles à Kissidougou et Guéckédou

Guinée-Conakry : Dans les préfectures de  Kissidougou et Guéckédou, au sud de la Guinée, des groupements de femmes balayeuses reçoivent un appui du programme alimentaire mondial. L’institution onusienne vient de distribuer des motos tricycles à ces femmes engagées à assainir leurs villes.

Des motos tricycles aux femmes balayeuses de Kissdougou et Guéckédou. Pendant que ces villes tentent de se refaire une beauté, le programme alimentaire mondial vient en appui aux bénévoles qui se mobilisent contre l’insalubrité urbaine. L’opération est pilotée par l’Association pour la promotion de la santé, APROSA.

Selon la Représentante du PAM, ces motos tricycles sont reparties entre les femmes balayeuses et seront exclusivement utilisées pour l’assainissement.

 

Sur le terrain, ce projet du PAM est exécuté par l’association pour la promotion de la santé, APROSA. Une ONG locale chargée d’identifier de nouvelles mesures de lutte contre l’insalubrité dans les villes en région forestière.

Pour Mme Solano Téwa Thérèse YARADOUNO, Directrice Générale de l’ONG APROSA, « le fait de mettre ensemble les femmes peut dissuader les querelles ethniques qui existent entre elles ».

En croire cette femme leader, ce projet n’est rien d’autre que celui projet de prévention de conflits et de consolidation de la paix qui est exécuté ainsi à travers ces tâches d’assainissement quotidiennes.

En Guinée, la plupart des politiques nationales de lutte contre l’insalubrité ont échoué, faute de suivi des projets. L’occasion pour les autorités publiques d’insister sur les enjeux liés à la protection de l’environnement.

Paul KEITA, le Maire de la commune Urbaine de Kissidougou, « le problème de salubrité est un problème de santé public ». Il est tout heureux d’avoir ce projet dans sa municipalité. L’existence d’une décharge publique , à 5 kilomètres de la ville permettra de débarrasser la ville des ordures.

Les municipalités de Kissidougou et Guéckédou sont les premières concernées par ce projet. Il va concerner prochainement plusieurs autres localités de la région forestière. L’objectif étant de mobiliser les femmes contre l’insalubrité urbaine.

Facebook Comments

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*