Kankan : 157 villages déclarent l’abandon de l’excision et du mariage...

Kankan : 157 villages déclarent l’abandon de l’excision et du mariage forcé

1
PARTAGER

MGF KankanGuinée-Conakry- Vingt cinq (25) communes rurales de la région administrative de Kankan ont, dans dans des cérémonies officielles, fait leur déclaration d’abandon des pratiques de l’excision et des mutilations génitales féminines, du mariage précoce ou forcé, a-t-on appris de sources proches d’une organisation.

 

ASD KkanCes 157 villages  de la région administratives de Kankan sont dites « prioritaires ». Les cérémonies de déclaration d’abandon de ces pratiques néfastes héritées des traditions séculaires ont connu la présence de plusieurs responsables municipaux, ceux de l’ong ASD, de l’UNICEF  et des autorités administratives de la région. etc…

L’organisation de ces cérémonies tant symboliques, ont lieu durant la période du 26 Juin au 15 juillet 2015.

Partout, la stratégie « groupée » a été utilisée. Selon Bintou Mady Kaba de l’ong ASD, « les villages concernés d’une commune rurale se retrouvent au chef lieu de la commune à travers les représentants dignes de la communauté : le porte-parole du conseil des sages, un leader religieux, le président de district/secteur, une femme leader ou le représentant de la jeunesse ».

Avant la lecture de la déclaration d’abandon des Mutilations génitales féminines et des pratiques de mariage forcé ou précoce, dans chaque communauté, l’Ong ASD  rappelle les conséquences et complications liées aux MGF/E et mariage précoce/forcé par les Chefs de Centre de Santé. Aussi, le rôle de l’école et des élèves dans l’abandon de la pratique des MGF/E et mariage précoce.

Face à l’assistance, les chefs section chargés de l’Enfance de la direction préfectorale du ministère de l’Action sociale, ASD 2également, l’ASD s’emploie ) rappeler le cadre  légal et juridique. Une forme de visite des textes de loi interdisant la pratique des MGF/E et mariage précoce/forcé en République de Guinée.

Aujourd’hui dans cette région, 4142 filles sont protégées contre les MGFE/E et 3704 contre le mariage précoce ou forcé.

Depuis 2012, l’ONG ASD est active dans la Région Administrative de Kankan pour la promotion de la lutte contre la pratique des MGF/E et mariage précoce/forcé. Pour la petite histoire, cette année là,  l’ONG ASD et l’Asbl Aniké ont réalisé un diagnostic sur la thématique de l’excision dans la préfecture de Kankan.

Les résultats de ce diagnostic font motiver cette structure belge à financer une campagne de sensibilisation annuelle contre la pratique de l’excision dans la Préfecture de Kankan où 7 villages ont déclaré l’abandon.

Depuis lors, à travers la Direction Régionale de l’Action Sociale, Promotion Féminine et Enfance de Kankan, l’ONG ASD se fait de plus remarquer dans la lutte des MGF/E grâce à l’appui technique et financier de l’UNICEF Guinée.

 

Les activités sont alors élargies à toutes les Préfectures de la Région Administrative de Kankan où les communautés de 25 Communes Rurales sont directement touchées par une série de causeries éducatives et visites à domicile organisées par les structures du Système de Protection des Enfants de Guinée (SYPEG à savoir les membres des Comités Locaux de Protection (CLP), Conseils pour Enfants et Familles (CLEF) et Comités Villageois de Protection des Enfants (CVPE).

Facebook Comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*