Faranah : un centre de transit Ebola saccagé par élèves et badauds

Faranah : un centre de transit Ebola saccagé par élèves et badauds

9
PARTAGER
Des médecins qui soignent les malades d'Ebola portent des combinaisons
Des médecins qui soignent les malades d’Ebola portent des combinaisons

Une centre de transit Ebola nouvellement construit à Faranah, non achevé, a été saccagé vendredi par collégiens et lycéens, aidés par des badauds, suite à une rumeur de pulvérisation des agents de la Croix rouge, comme le cas dans plusieurs préfectures du pays.

 

Le coordinateur préfectoral dans la lutte contre Ebola, Dr Idrissa Camara, a expliqué que ce centre de transit est à proximité des établissements scolaires. Dès l’annonce de l’intox, sortis des classes, se sont attaqués au centre.

Deux membres de « Médecins sans frontières », présents sur ce chantier avec un véhicule,ont fui. Leur véhicule a été incendié.

Deux autres experts se sont réfugiés dans un bureau sur lequel ont fusé des jets de cailloux. Selon Dr Camara, seul le courage d’un homme a sauvé ces étrangers.

« Après avoir reçu ces jets de pierres, cet homme et hospitalisé mais sa vie n’est pas en danger » poursuit-t-il.

 

Facebook Comments

9 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

*